Matériel médical, matériel d'urgence et de 1er secours

Votre matériel médical, notre savoir-faire

Thermomètre > Quel thermomètre choisir pour un adulte ?

Publié le : 2019-09-15 12:37:08
Catégories : Tutoriels

Selon la situation médicale d'un adulte, le choix d'un thermomètre peut varier. Les différentes fonctionnalités  vont justifier un prix allant de 1.50€ à plus de 200€. Thermomètre classique au galinstan ou électronique : nous vous aidons à choisir la meilleure façon de prendre la température.

thermometre adulte frontal

Le thermomètre, l’indispensable de votre pharmacie

Chacun étant plus ou moins sensible à la fièvre, il est essentiel de pouvoir mesurer sa température à domicile afin de déceler une pathologie qui nécessiterait une prise en charge médicale. Une température élevée est le signe d’une réaction du corps à une infection virale ou bactérienne, parfois allergène : le système immunitaire défend le corps en le faisant monter à une température susceptible d’éliminer les agents infectieux. Si la fièvre est une réaction positive qui témoigne de la capacité du corps à se défendre contre les agressions, elle peut aussi devenir dangereuse et causer des atteintes irréversibles aux organes à partir de 41°C. Pouvoir surveiller régulièrement l’évolution de sa fièvre au cours d’une pathologie est donc primordial. Bien choisir son thermomètre aussi !

Petite histoire du thermomètre

Aujourd’hui, plusieurs types de thermomètres existent sur le marché : au galinstan ou électronique, par voie axillaire, rectale, buccale, auriculaire ou frontale. Ils sont le résultat d’une longue évolution technique. Les premières estimations de la fièvre se faisaient à la main sur le front, comme on en a d’ailleurs encore aujourd’hui le réflexe. Le premier thermoscope est inventé au 17e siècle par Galilée. Il a alors vocation à mesurer les variations de température dans l’air. Il sera rapidement utilisé par le docteur Sanctorius pour mesurer la température corporelle d’un patient, par voie buccale. Le thermomètre connaît de grandes évolutions au 17e siècle avec la mise au point d’une calibration puis d’une échelle centigrade. C’est au 19e siècle que l’on arrive à obtenir un instrument compact de 7 cm de long, et à une vitesse de mesure réduite à 5 minutes. Il faudra attendre aussi le 19e siècle, avec les Français Becquerel et Breschet puis l’Allemand Wunderlich, pour fixer la température saine de l’humain à 37° et comprendre les mécanismes de la fièvre. Si l’usage médical thermomètre se développe et se systématise aux Etats-Unis dès le tout début du 20e siècle, il ne se répand en France qu’au cours de la Première Guerre mondiale.

Les différents thermomètres et leurs avantages

Deux grands types de thermomètres sont aujourd’hui présents sur le marché : le thermomètre dit “classique”, dont le mercure, toxique, a été remplacé par du galinstan, et le thermomètre électronique dont le résultat s’affiche sur écran LCD :

Thermomètre de galilée

Le thermomètre à galinstan a pour avantage de ne pas nécessiter de piles. Il est donc d’une fiabilité à toute épreuve. En cas de casse, l’alliage qu’il contient ne représente plus aucun danger. Il faut attendre que la température se stabilise nettement pour arrêter la prise de mesure, au bout de 3 minutes environ.

Thermomètre digital

Le thermomètre électronique est aujourd’hui souvent privilégié par les familles avec enfants pour sa rapidité d’utilisation. Le bip sonore, très pratique, indique la fin de la prise de température. Beaucoup d’adultes seront également sensibles à la rapidité d'utilisation de l’instrument : surtout lorsqu'il s'agit de mesurer sa fièvre en pleine nuit. Ses points faibles, qui peuvent faire préférer le thermomètre classique, sont le risque de panne, la décharge des piles, et la nécessité de régler l’appareil sur les degrés Celsius ou Fahrenheit.

Les options de certains thermomètres électroniques, qui enregistrent par exemple les dernières températures, peuvent être considérées comme des atouts ou comme des désavantages selon notre rapport à l’électronique, au regard de la simplicité du thermomètre classique.

Nous estimons que chaque thermomètre correspond à un utilisateur particulier dans des situations qui peuvent être différentes (milieu hospitalier, personnes en situation de handicap ou simplement à domicile pour un usage quotidien). C'est pour ces raison que nous proposons toute une gamme de thermomètres et accessoires sélectionnés pour leur fiablité ainsi que leur ergonomie avec attention.

Les voies de mesure de la température

Selon la fiabilité désirée et en fonction de la qualité du thermomètre en votre possession, il sera préférable de privilégier certaines voies de mesure :

  • Voie rectale :

    la méthode la plus classique, et souvent considérée comme la plus fiable pour mesurer la température interne du corps, consiste à emprunter la voie rectale : l’embout du thermomètre doit être introduit sur 2,5 cm, durant 3 minutes pour un thermomètre classique et jusqu’au bip sonore avec un thermomètre électronique. Le nettoyage de l’instrument demande une attention particulière. La méthode est à utiliser si vous êtes à l’aise. Si la voie rectale vous gêne, il existe heureusement d’autres possibilités.
  • Voie buccale ou axillaire :

    le thermomètre au galinstan comme le thermomètre digital peuvent être aussi utilisés par voie buccale ou axillaire, c’est à dire dans la bouche ou sous l’aisselle. Il faudra en revanche penser à adapter la lecture de votre mesure, les valeurs normales variant de 35,5 à 37,5° Celsius par voie buccale et de 34,7 à 37,3° Celsius par voie axillaire.
  • Voie frontale :

    Le thermomètre frontal ou thermomètre infrarouge s’utilise sur front sec. Lui aussi électronique, sa précision n’est pas toujours d’une grande fiabilité sur certains modèles. On l'utilisera surtout pour effectuer des mesures de suivi répétées sur un malade sans avoir besoin de le réveiller ou de le déranger. Dit aussi thermomètre temporal, il est donc le plus hygiénique et peut correspondre aux collectivités afin de diagnostiquer aisément une montée de température anormale. Il faudra se référer aux caractéristiques techniques afin de sélectionner un thermomètre fiable : marge d'erreur, nombre d'enregistrements des prises, durée de mesure...
  • Voie auriculaire :

    le thermomètre auriculaire est doté d’un embout spécifique et d’un système infrarouge pour mesurer la température du conduit auditif. Il a pour avantage, sa rapidité puisque la mesure est prise en quelques secondes. La difficulté en tant que particulier non praticien peut être la visée du conduit auditif avec justesse, surtout sur soi-même. Il peut être aussi hygiénique en utilisant des embouts de protection appelés protecteurs de sondes.

Articles en relation

Partager ce contenu

matériel urgence