Comment fonctionne un BAVU ? Et quand l'utiliser ?

Publié : - Catégories : Conseils produits et Conseils santé

L’acronyme BAVU désigne le « ballon autoremplisseur à valve unidirectionnelle » : un appareil manuel d’insufflation destiné à suppléer la respiration naturelle chez une personne en souffrance ou en arrêt respiratoire. Médicaffaires revient sur la procédure d’utilisation du BAVU et sur les situations où l’appareil est nécessaire.

Procédure d’utilisation du BAVU

Positionnement du BAVU

L’utilisation du BAVU nécessite d’installer le patient en position de plat-dos, c’est-à-dire décubitus dorsal strict. La personne soignante se place quant à elle derrière la tête du patient, dont le menton doit être relevé afin de dégager au mieux les voies respiratoires. Pour positionner le masque, il faudra maintenir d’une main la mâchoire de la victime, puis placer la partie étroite du ballon-masque sur l’arrête du nez, à hauteur des yeux. La partie inférieure du masque doit ensuite être rabattue sur le menton afin d’assurer le bon maintien et l’étanchéité de l’ensemble. Afin d’éviter toute fuite, exercez une pression du pouce au-dessus du nez, une pression de l’index au-dessus de la lèvre inférieure, et une traction vers le haut du visage à l’aide des autres doigts placés sous le menton.

Insufflation à l’aide du BAVU

Le BAVU permet une insufflation de type manuelle, exercée par pression volontaire sur le ballon. La main libre saisit la partie centrale du ballon et le comprime durant une seconde, jusqu’à ce qu’un soulèvement de la poitrine soit observable chez le patient. Il faut alors relâcher la pression mais continuer à maintenir le masque. L’opération est répétée dès l’affaissement de la poitrine, aussi longtemps que nécessaire, c’est-à-dire tant qu’aucun soulèvement de la poitrine spontané n’est observé chez la victime. À noter : le bon geste pour exercer une pression homogène sur le ballon nécessite l’utilisation de la paume de la main et de quatre doigts, sans le pouce.

Risques de complications et points à surveiller

Lors de l’utilisation d’un BAVU, il faut être particulièrement attentif au bon positionnement du masque et à son maintien, afin d’éviter toute fuite d’air. La pression exercée sur le ballon doit être également maîtrisée, car une insufflation trop rapide ou de volume trop important peut causer une distension de l’estomac. Dans ce cas, une régurgitation du contenu de l’estomac peut ensuite survenir. La ventilation artificielle par BAVU doit donc être réalisée en exerçant une surveillance particulière sur :

  • Le maintien des voies aériennes libres

  • L’étanchéité du masque sur le visage

  • Le soulèvement de la poitrine à chaque insufflation

Quand utiliser un BAVU ?

Utilisé par le corps médical comme par les secouristes, le BAVU sert le plus souvent à ventiler les personnes en situation d’arrêt cardiaque. Il est alors utilisé en complément d’un défibrillateur. Parce qu’il est manuel, l’insufflateur de type BAVU est destiné à être utilisé sur une courte durée, dans l’attente d’une prise en charge en réanimation ou dans le cadre d’un transport en urgence. Si l’insufflation d’oxygène doit être prolongée, le patient sera intubé pour bénéficier d’un respirateur mécanique automatisé. Le BAVU peut enfin être utilisé pour délivrer un traitement par voies aériennes sous une forme médicamenteuse pulvérulente.