Comment lire un tensiomètre manuel ?

Publié : - Catégories : Conseils produits et Conseils santé

Les mesures de la pression artérielle permettent d'évaluer la présence de l'hypertension ou d'hypotension chez les patients. Pour justifier un traitement chez un patient dont les valeurs se situent en dehors de la fourchette, l’exactitude de cette mesure est nécessaire. Chez Médic Affaires, nous vous proposons ce guide pour savoir comment lire un tensiomètre manuel.

Tension artérielle : La norme

Les valeurs normales de pression artérielle lors de la mesure se situent entre 90/60 mmHg et 120/80 mmHg, ce qui correspond au niveau de pression artérielle de la plupart des personnes en bonne santé.

La pré hypertension artétielle

L'hypertension artérielle est un état dans lequel la pression sanguine est supérieure à la normale. L'hypertension artérielle peut être classée comme élevée, modérée ou faible. La préhypertension (valeurs de la pression artérielle comprises entre 120/80 et 140/90 mmHg) indique un risque accru de développer une hypertension artérielle. Chez les personnes souffrant de préhypertension, cet état peut être instable et nécessitera une prise en charge pour faire baisser les valeurs de pression artérielle. Le plan de traitement comprend des mesures hygiéniques et nutritionnelles ainsi qu'un suivi fréquent par un spécialiste.

L’hypertension artétielle

L'hypertension est définie comme un niveau de pression artérielle supérieur à 140/90 mmHg. Il existe plusieurs phases, la phase 1 se situant entre 140/90 et 160/100. Lorsque le médecin détecte ces valeurs après avoir effectué plusieurs relevés, il doit mettre en œuvre des recommandations hygiéniques pour réduire la pression artérielle et peut-être même envisager un traitement pharmacologique. Le deuxième stade de l'hypertension est marqué par des chiffres de pression artérielle supérieurs à 160/100. Enfin, lorsque les niveaux de pression artérielle dépassent 180/110 mmHg, on parle d'hypertension sévère, qui peut nécessiter un traitement d'urgence dans certains cas.

L’hypotension artétielle

Lorsque les valeurs sont inférieures à 90/60 mmHg, il peut également arriver que la pression artérielle soit anormalement basse. Cette condition provoque fréquemment des malaises et des vertiges, et elle nécessitera une analyse approfondie de la cause du problème ainsi qu'un traitement approprié. Une baisse encore plus importante de la pression artérielle peut être responsable d'un "état de choc". Dans ce cas, la souffrance viscérale et l'anoxie peuvent rapidement conduire à la mort.