Quels sont les équipements de premiers secours obligatoires en entreprise ?

Publié : - Catégories : Conseils produits et Conseils santé

En France, les entreprises sont soumises à des règles strictes concernant l'accueil de leurs employés. Il s'agit des conditions de travail au quotidien mais aussi de la préservation de la santé avec une capacité de prise en charge rapide lorsqu'un accident survient. Voyons ensemble quels sont les équipements de premiers secours obligatoires pour les entreprises.

L'espace infirmerie en entreprise

Selon le Code du travail (article R. 4214-23) le local de soin sur le lieu de travail n'est obligatoire que lorsque le nombre de salariés atteint 200 dans le secteur industriel et 500 personnes dans les autres types d'entreprises. Dans ce cas, vous serez susceptible d'y trouver, en plus de tout le matériel de premier secours, un ou plusieurs brancards ainsi qu'un système d'alerte d'un professionnel de santé interne ou de secours d'urgence externe. Ce lieu peut être un espace de soin unique ou une unité tampon pour parer à l'urgence en attendant les pompiers ou le SAMU, en fonction de la gravité de l'accident.

En l'absence de lieu spécifique, le matériel de premiers secours sera installé dans un endroit facile d'accès par le personnel et les secours et balisé par le pictogramme officiel, blanc sur fond vert. Selon la configuration et la grandeur des lieux, des points secondaires de secours peuvent être installés au plus proche des postes à risques, c'est le cas par exemple des douches de sécurité en cas d'utilisation de produits dangereux.

Le matériel de premiers secours à disposition des employés

Trousse de secoursC'est généralement le médecin du travail qui conseille le matériel indispensable à avoir dans telle ou telle structure. En effet, les besoins ne sont absolument pas les mêmes en fonction du type d'activité de l'entreprise. Si les risques sont limités dans un centre d'appel téléphonique, l'utilisation de substances chimiques, le travail sur circuits électriques ou le maniement de machines tranchantes rendent utile des dispositifs tels que le lave-œil Plum ou la trousse de secours spécifique aux membres sectionnés.

Le Défibrillateur Automatique Externe tend lui à se généraliser, tant dans les lieux publics qu'en entreprise. Il n'est nullement obligatoire et là encore la pertinence de son acquisition dépend de la nature du travail et du nombre d'effectifs. Il ne faut cependant pas oublier que ce dispositif demande une maintenance et une certaine méthodologie avec formation de personnes habilitées à s'en servir.

Une trousse de secours ou une armoire à pharmacie est un minimum même si aucune législation n’impose une liste exhaustive de ce qu'elle doit contenir. Pansements, désinfectants, matériel pour traiter les brûlures et les diverses plaies… L'utilité varie selon le domaine d'emploi de l'entreprise ou du service, voilà pourquoi vous trouverez différents kits de secours de base prêts à l'emploi sur le site MédicAffaires. Cette pochette de soin peut également contenir des médicaments, toutefois, certaines matières et substances pouvant poser problème, notamment en cas d'allergies ou de souci de santé sous-jacent, l'implantation et l'utilisation de la trousse de santé sont soumises à un protocole rigoureux (circulaire du 20 janvier 1997). 

En effet, le matériel contenu dans l'armoire à pharmacie dépend de la présence et de la formation de personnes aptes à l'utiliser. Ce ne sera donc pas la même chose avec un simple employé détenteur du certificat SST (Sauveteur Secouriste du Travail) qu'avec un infirmier ou encore un médecin, cela va de soi. Quoi qu'il en soit, le protocole prévu doit être couché sur papier, il doit stipuler les membres autorisés à utiliser la trousse de secours, être visé par l'employeur et validé par le médecin du travail et le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT).